Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Guide pratique des mesures du CNS du 27 juillet 2020

Guide pratique des mesures du CNS du 27 juillet 2020

Covid-19

*** 5 ***

C’est l’une des règles d’or censée rythmer notre quotidien en période de pandémie.
 En plus des membres de votre foyer, vous pouvez avoir des contacts rapprochés avec 5 personnes différentes par semaine.
On parle bien ici de contacts rapprochés, c’est-à-dire de contacts sans port du masque pour lesquels la distance de 1 m 50 n’est pas respectée. Comme lors d’un resto entre amis, ou un barbecue, ...
Avec un petit assouplissement quand même : les enfants de moins de 12 ans ne comptent plus dans le calcul.
Mais il y a aussi de sérieux durcissements. Avant, on parlait de 15 personnes qui pouvaient changer chaque semaine. Désormais, les 5 personnes choisies devront rester les mêmes pendant 4 semaines.
Autre restriction : il ne s’agit plus de 5 contacts par personne… mais par ménage. Autrement dit, une famille doit choisir 5 personnes qu’elle peut voir, et il n’est plus admis de cumuler les 5 amis du fiston (qui ont plus de 12 ans) et ceux des parents. C’est 5 au total, point barre. Dans une famille de 5 personnes de plus de 12 ans, par exemple, chacun peut inviter un proche à la maison. Puis basta, la bulle est complète. Plus question de voir d’autres gens de manière rapprochée.

*** 10 ***

Quand elles ne sont pas organisées par des professionnels, les réunions de groupe sont restreintes à dix personnes maximum.
Ici encore, les enfants de moins de 12 ans ne comptent pas.
Si vous allez en balade avec des amis ou en excursion à Pairi Daiza, le groupe ne peut donc pas dépasser 10 personnes.
Mais attention, si l’activité ne permet pas de respecter la distance de 1m50, c’est la règle des 5 contacts rapprochés qui prime (lire ci-dessus).
Cette limite de 10 est également imposée dans les salles de banquet (mariages), au lieu des 50 actuels.

*** 100 ***

Cinémas, théâtres, concerts et tous les événements qui se déroulent à l’intérieur étaient limités à 200 participants dans le public. L’augmentation à 400, prévue pour le 1er août, avait déjà été reportée.
Mais voilà que cette bulle sera réduite dès mercredi : le public ne pourra plus dépasser 100 personnes.
Avec obligation d’être masqué et de respecter les règles de distanciation.

*** 200 ***

Pour tous les événements organisés en extérieur, comme les compétitions sportives (amateur ou professionnel), le public autorisé était fixé à 400 spectateurs, pour l’instant. Ici aussi, cette limite a été divisée de moitié par le CNS.
On repasse donc à 200, au grand maximum.
Avec masque et respect des distances.

*** questions pratiques ***

Combien de personnes puis-je inviter chez moi ou au resto ?

Quand il y a « consommation » à une même table, le contact est considéré comme étant rapproché. C’est donc la règle des « 5 contacts » qui s’applique. Pour un barbecue à domicile comme pour un resto, vous avez donc le droit, au maximum, d’avoir cinq convives de plus de 12 ans à la maison (il n’y a pas de limite pour les moins de 12 ans).
Ils font alors partie de votre bulle pour un mois, et vous faites partie de la leur. La règle est identique pour les bars et cafés.

L’ami avec qui je fais du sport fait-il partie de ma bulle ?

Lorsqu’il est possible de respecter la distance de 1 m 50 en pratiquant le sport, le contact n’est pas considéré comme « rapproché ». C’est le cas du tennis, du golf, de la course à pied ou du vélo. Dans ce cas, si vous respectez la distance, vos partenaires ne sont pas considérés comme faisant partie de votre « bulle des 5 ».
Mais comme toute activité de groupe, le nombre maximal de participants à l’activité sportive est plafonné à 10.
Pour les sports de contact, la règle doit encore être précisée. Peut-on jouer un match de foot à 11 contre 11 sans violer la règle de la bulle ?

Combien d’invités sont autorisés à un mariage ?

Pour les cérémonies religieuses, les règles sont identiques à celles des événements en intérieur. La limite est donc plafonnée à 100 invités, masqués et à distance.
En revanche, pas question de fête. Les salles de banquet et de réception, qui doivent suivre le protocole de l’Horeca, ne peuvent plus accueillir que 10 personnes maximum.
À table, cette règle se télescope avec la bulle des contacts rapprochés. Les mariés doivent donc se limiter à inviter 5 convives de plus de 12 ans, au-delà de leur propre foyer, pour partager un festin.

Puis-je fêter l’anniversaire de mon enfant ?

Inviter toute la famille pour une fête d’anniversaire, n’y pensez plus.
Si l’idée est de faire une activité commune, pour laquelle il est possible de garder ses distances, l’événement ne peut pas réunir plus de 10 personnes de plus de 12 ans, au total.
Mais si votre enfant a moins de 12 ans, il y a un plan B : il est possible d’inviter ses petits camarades pour partager un goûter (sans les parents). Tant qu’ils ont moins de 12 ans, c’est permis sans limite. Au-delà de cet âge, on repasse dans la règle de la bulle des 5 contacts rapprochés.

Puis-je partir en vacances en groupe ?

Les projets de vacances de certains risquent d’être un peu chamboulés. Plusieurs familles qui avaient prévu de partager un gîte ardennais où un appartement à la mer risquent de déchanter. Vivre ensemble et partager des repas, c’est évidemment des contacts rapprochés. Vous connaissez la musique : il n’est donc plus possible de partir avec 5 personnes de plus de 12 ans, en plus de son foyer.
Et si l’on décide de partir quand même, on lie son destin à cette « bulle », figée pour les 4 prochaines semaines.

Puis-je partir à l’étranger ?

Aucune nouvelle restriction n’a été annoncée sur les voyages à l’étranger. Il reste donc possible de circuler en Europe, en gardant à l’œil le « code couleur » du pays de destination et en déclarant son escapade via un formulaire en ligne, disponible sur le site des Affaires étrangères.
Sans pouvoir imposer des règles hors territoire belge, la Première a toutefois voulu sensibiliser les vacanciers.
 « Même à l’étranger, l’esprit des règles est le même : limitez vos contacts. » Votre « bulle » de voyage doit donc théoriquement rester inchangée lors du retour au pays.

Puis-je avouer lors du tracing que j’ai triché ?

Pas de chance, vous êtes positif au coronavirus. Et un agent du « call-center » vous appelle. Il veut identifier vos contacts pour qu’ils puissent être testés, et éviter la transmission à la chaîne du virus.
Petite gêne : vous n’avez pas toujours respecté les « bulles » imposées. Or le non-respect de ces mesures est passible d’une amende de minimum 250 euros. Mais rassurez-vous, seule la police est habilitée à verbaliser. Les enquêteurs du traçage, eux, collectent des données sanitaires et ne les transmettent pas à la police. Vous pouvez donc leur parler en toute honnêteté.

Actions sur le document