Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Social / CPAS / Le plan de cohésion sociale

Le plan de cohésion sociale

Missions

Le Plan de Cohésion Sociale (PCS) vise à favoriser la cohésion sociale sur le territoire communal en réduisant la pauvreté et les inégalités, en favorisant l’accès de tous aux droits fondamentaux, et en  contribuant à la construction d’une société solidaire et coresponsable pour le bien-être de tous.

Le PCS se décline en actions coordonnées visant à améliorer la situation de la population par rapport aux droits fondamentaux et la cohésion sociale.

8 actions ont été retenues pour Wellin :

  1. Formation par la mise au travail : c’est principalement D.E.F.I.T.S. qui assure le suivi en formation des stagiaires.
  2. Atelier collectif en économie d’énergie pour publics précarisés : le nombre de personnes ayant des difficultés de paiements de leurs factures d’énergie est en constante augmentation.
    Il y a 2 moyens de diminuer ces factures : diminuer le prix de l’énergie mais nous n’avons aucun moyen de le faire, et diminuer la consommation d’énergie. Nous avons choisi de travailler cet axe.
  3. Atelier collectif en économie d’eau pour publics précarisés : le raisonnement est le même que pour l’énergie.
  4. Semaine de la santé :
    Notre projet est d’organiser, chaque année, quelques conférences et une semaine de la santé sur un thème différent à chaque fois. Nous avons choisi le thème de l’alimentation pour 2020 car c’est la base d’une bonne santé. Les mauvaises habitudes alimentaires provoquent à long terme de nombreuses maladies chroniques. Nous allons mettre en place une concertation locale de tous les services et toutes les personnes concernées par la santé sur la commune afin de travailler ensemble sur ce projet et de répondre aux attentes de chacun avec plusieurs actions durant l’année dont une semaine entière dédiée au thème.
  5. Distribution de colis alimentaires. La commune compte 19,6 % de pensionnés, 9,1 % de chômeurs et 0,8 % de RIS.
    Soit 3 personnes sur 10 susceptibles de vivre sous le seuil de pauvreté.
    Le projet est de remettre en place la distribution de colis alimentaires via le FEAD (Fonds Européens d’Aide aux Démunis).
  6. Création d’une épicerie sociale : certaines personnes en difficulté n’entreront pas dans les critères du FEAD (Fonds Européen d’aide aux plus démunis – banques alimentaires) pour la distribution de colis. Le projet est de créer une épicerie sociale sur la commune.
    Pour ces 2 actions, nous voulons mettre en place une concertation locale de l’alimentation.
    Une épicerie sociale achète des denrées alimentaires qu’elle revend pour la moitié du prix à des clients pour lesquels des critères d’accès ont été définis au départ.
    L’épicerie sociale permet aux bénéficiaires de se responsabiliser dans le choix de leur alimentation. La distribution de colis permet de parer à l’urgence alimentaire. Les 2 actions sont complémentaires.
    L’idée est aussi de proposer des ateliers de « cuisine basique » pour aider certains à reprendre leur alimentation de base en main.
  7. Cadastre des volontaires et bénévoles :
    Il y a, sur la commune, une demande de personnes pour travailler en tant que bénévole, et d’associations pour avoir des travailleurs bénévoles.
    Le projet est de réaliser un cadastre de toutes ces personnes et de les mettre en relation en fonction des besoins.
  8. Débouchés pour personnes retraitées et / ou inactives.
    C’est la suite de l’action N°7 : valoriser les compétences des personnes retraitées et inactives (par exemple : un enseignant valorisé dans le soutien scolaire ou comme écrivain public) et ainsi transmettre les « savoir-faire ».

 

La plupart des projets mettent en avant la valeur ajoutée du travail en réseau, permettant d’associer toutes les forces présentes et disponibles pour mener à bien des projets et leur permettre d’atteindre les objectifs fixés.

Le partenariat est souvent la clé de la réussite d’une action, de même que la mutualisation des moyens.

Grâce aux projets nouveaux mis en place, notre commune bénéficiera d’un mieux vivre ensemble et d’une meilleure qualité de vie.

La plupart des projets ne nécessiteront pas de gros moyens financiers mais permettront une réduction des inégalités, un mieux-être personnel et collectif.

Non seulement chaque individu est gagnant, mais la commune toute entière aussi.

Actions sur le document